logo

Tara Oceans Polar Circle

L’expédition Tara Oceans Polar Circle, entre septembre et novembre 2013, marque mon retour en arctique après la grande dérive de 2007-2008.
Le Tara, libre désormais de choisir son cap, doit réaliser cette fois, avec ses quatorze équipiers permanents, le tour de l’Océan Glacial Arctique par les deux passages : nord-est puis nord-ouest.
Cette nouvelle expédition scientifique menée tambours battants, s’inscrit dans le cadre de la fin de la traque planétaire du plancton commencée en 2009. Enchainé cette navigation par les deux passages, impose de le faire en six mois à peine, au risque d’être piégé par les glaces d’automne.
Et cette année là, la glace était encore très présente et le retour de l’hiver rapide, rendant l’exercice très complexe. Mais Tara et ses équipes, avec leur expérience et leur engagement, ont encore réussi ce nouveau pari.
Ce voyage extraordinaire fut pour moi l’occasion de découvrir la pointe la plus à l’est de la Sibérie, Pevek, avant de longer le Détroit de Béring et entrer ensuite presque deux mois en terre Inuit.
C’est là que j’ai compris pour la première fois, in situ, ce que signifiait le dérèglement climatique. Les Inuit m’ont expliqué ce que les rapports scientifiques à grande échelle, ne peuvent pas appréhender : les conséquences humaines, concrètes de ces changements en cours.

C’est en revenant de Québec, terme de mon embarquement, que je me suis mis à écrire mon deuxième livre : Voyage autour du pôle à bord de Tara, publié chez Hachette.
Ma troisième exposition photographique Autour du pôle inspirée par cette expédition a vu également le jour, quelques temps après.

Tous les albums